fbpx

Navire du futur

Published on 28/06/19

Le HMS Queen Elizabeth a récemment fait la une dans le monde entier après avoir été libéré de la cale sèche le 17 Juillet. Ce n’est pas la première fois que le HMS Queen Mary attire l’attention des médias, l’ayant déjà fait pendant toute cette année, principalement en raison de sa taille et de sa grandeur. Il est le plus grand navire de guerre jamais construit au Royaume-Uni et sera lancé  en 2020.

L’historique du projet

Le HMS Queen Elizabeth fut commandé en 2008 par le Secrétaire de la Défense Des Browne, avec son navire jumeau, maintenant appelé le HMS Prince of Wales. Il s’agissait d’un projet conjoint entre Babcock, Thales, BAE Systems et le ministère de la Défense ; ce fut la première fois que ces quatre se joignirent  pour travailler sur un modèle unique.

La construction du navire  commença en 2009 et eu lieu à travers six chantiers navals au Royaume-Uni. En Août 2011, le bloc inférieur du HMS Queen Elizabeth fut transporté au chantier de construction de Rosyth, où il fut récemment déplacé du bassin de radoub. Une rampe de décollage fut ajoutée en Novembre 2013.  Le projet est un projet en cours, avec  80% des aménagements intérieurs complétés. Il sera en voie d’être terminé en 2016, où il fera l’objet des essais en mer, avant d’être finalement lancé en 2020.

Le HMS Queen Elizabeth pendant la construction dans Rosyth

L’ampleur du HMS Queen Elizabeth

Elle peut transporter jusqu’à 1 600 membres d’équipage.

Plus grand que la colonne de Nelson et plus large que le M25.

72 000 tonnes en poids et 925 pieds de long.

Une espérance de vie de 50 ans.

Peut parcourir jusqu’à 500 miles en une journée.

Un coût estimé à plus de 6 milliards de livres.

Un système radar très avancé – capable de traquer 1,000 cibles à la fois, y compris une balle de tennis se déplaçant à 2,000 mph.

250,000 kilomètres de câbles électriques et 8.000 kb de câble à fibre optique.

Cette image numérique démontre l’ampleur du HMS Queen Elizabeth en la comparant avec les Chambres du Parlement. (Source: Royal Navy)

A quoi devait –il  servir ?

C’est un porte-avions qui soutiendra les opérations navales comme terrestres. Plus précisément, il a été conçu pour les 36 appareils F- 35 Lightning II et 1.000 soldats. Les F- 35 Lightning II sont des chasseurs furtifs,  le modèle est encore en stade de développement, ce qui signifie que le HMS Queen Elizabeth sera une arme tout à fait à jour pour une probable  guerre navale.

Cependant, la Royal Navy soutient que le HMS Queen Elizabeth aura un objectif bien au-delà de la simple protection des frontières du Royaume-Uni. En tant que pays qui compte sur la mer pour 95 % de ses échanges économiques, avoir une présence navale est extrêmement important. Ils font valoir que, « à se demander pourquoi le Royaume-Uni a besoin d’un porte-avions, c’est d’ignorer les réalités d’être un acteur important sur la scène mondiale en  temps de paix, de guerre et des responsabilités humanitaires »

Ils poursuivent en disant: «Quand tout est dit et fait, comment un pays peut montrer qu’il est sérieux au sujet de ses plans et ses ambitions ? C’est la question derrière  tout porte-avions. La présence indiscutable d’un porte-avions appuie les mots de ses dirigeants – et, le cas échéant, passe à l’action ‘.

La Royal Navy pense que le HMS Queen Elizabeth protègera la prospérité du Royaume-Uni en veillant à ce que la Marine Britannique continue d’être perçu comme une menace. Son commandant, Simon Petitt, disait que, « pour dissuader vous devez disposer d’une force crédible».

En d’autres termes, le but le plus important de l’ HMS Queen Elizabeth c’est de continuer  l’héritage de la Royal Navy et veiller à ce que la Grande-Bretagne reste un redoutable acteur  dans une guerre navale. Ce faisant, il assurera la prospérité du commerce britannique et, surtout, la protection de ses citoyens.

Cette image numérique est une représentation de la façon dont l’avion décollera de l’HMS Queen Elizabeth. (Source: Daily Mail)

Vaut-il vraiment le coût ?

À une époque où l’économie britannique commença à peine de se redresser, avec un investissement de  6 milliards de livres sterling,  ce navire, valait il vraiment la peine ?  La Royal Navy dira que, pour les raisons mentionnées ci-dessus, c’est un investissement tout à fait valable, qu’il est important dans la sauvegarde de l’avenir du commerce britannique et donc à long terme de soutenir l’économie au lieu de la faire souffrir.

En outre, en tant que nation insulaire, il semblerait logique que la Grande-Bretagne  investit la majorité de ses dépenses militaires dans sa marine.

On pourrait faire valoir qu’en raison de sa taille, le HMS Queen Elizabeth est plus un spectacle qu’une nécessité, donc ses coûts aurait pu être moins. Cet argument  peut être facilement contesté pour deux raisons. Tout d’abord, le HMS Queen Elizabeth est un porte-avions et donc sa taille est presque inévitable. Deuxièmement, l’ampleur du HMS Queen Elizabeth signifie seulement qu’elle peut transporter plus d’avions et de troupes, ce qui signifie que ses coûts augmentent sa force et sa productivité.

Finalement, comme mentionné plus haut, le HMS Queen Elizabeth a une espérance de vie de 50 ans. En somme, le Royaume-Uni paie £ 120m par an pour le HMS Queen Elizabeth, sans tenir compte des coûts d’entretiens. Le coût de £ 120m  par an assure la protection de ses frontières, la stabilité et la prospérité de ses commerces, et de la légitimité de la Marine Royale sur une période de 50 ans, ce qui signifie que ses coûts en valaient la peine.

HMS Queen Elizabeth (Source: Daily Mail)

L’avenir du HMS Queen Elizabeth

Ayant abordé à la fois sa taille immense  et son potentiel, il serait un peu frustrant que nous devrions attendre encore 6 ans avant qu’il ne soit enfin lancé, assumant également  qu’il n’y  aura pas de revers dans l’avancement de sa réalisation.   Souhaitons aussi  qu’il n’y ait pas de retard.

Ce qui rend ce navire si excitant, c’est que le HMS Queen Elizabeth est un navire de l’avenir.  Au Royaume-Uni tout au moins, rien  comme telle n’a jamais existé. Il semble approprié que son nom devrait être Queen Elizabeth, il sera à la tête de la Royal Navy.

Nous au Premier Ship Models avons hâte de le voir terminer, et peut-être un jour nous aurons la possibilité de créer une réplique de ce modèle, une véritable inspiration.

Pensez-vous que le HMS Queen Elizabeth est un investissement rentable pour le Royaume-Uni ? Etes-vous impatient de le voir  terminer, et avez-vous suivi ses progrès ? Mettez nous un commentaire ci-dessous.

Vous pouvez en lire plus ici :

http://www.royalnavy.mod.uk/news-and-latest-activity/features/equipped-for-the-future

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2696174/HMS-Queen-ELizabeth-floated-Rosyth-dock-time-planes-fly-latest-setback-order-new-F-35-fighter-jets.html

http://www.bbc.co.uk/news/uk-scotland-edinburgh-east-fife-28342192

Si vous avez apprécié la lecture de ce blog alors n’hésitez pas à commenter ci-dessous:

Share this article

Comments

No comments (yet). Be the first to write a comment!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Visa
  • Mastercard
  • Maestro
  • Delta
  • Solo
Copyright © 2021. FR Premier ship Models. Tous droits réservés