fbpx

La découverte d`un bateau sous l’eau 522 années après

Published on 28/06/19

Le Santa Maria

Il y a eu beaucoup de spéculations et d’intérêt récemment autour de la découverte éventuelle du célèbre navire de Christophe Colomb:

Le Santa Maria. Le Santa Maria fut un des trois navires de Christophe Colomb, utilisé dans son voyage inaugural. En fait, elle était la plus grande des trois navires, mais aussi la plus lente, du à son poids et au nombre de ses mâts. Ces caractéristiques de conception ont leurs avantages, même si lente, son poids fit sa durabilité, signifiant que ce fut un bateau parfait pour la traversée de l’Atlantique. Et c’est à la suite d’une traversée de l’Atlantique que le Santa Maria rencontra son destin.

Le 24 Décembre 1492, au large des côtes Haïti, l’équipage du Santa Maria commença à célébrer et à boire à l’arrivée de Noël. Malheureusement, c’est ce qui provoqua son naufrage. Après une traversée de l’Atlantique, où l’on put supposer que se serait la partie la plus dangereuse de leur voyage, tout l’équipage  s’endormit après une nuit de lourde beuverie. En route pour Cuba avec seulement un jeune garçon au commande, Le Santa Maria s’échoua et coula le lendemain. 522 années plus tard, l’archéologue sous-marin Barry Clifford affirma avoir trouvé l’épave.

Quelles preuves donne-t- il?

Comme indiqué à droite, Barry Clifford, archéologue sous-marin très expérimenté, responsable de la découverte de l’épave du bateau pirate le Whydah, qui fut entièrement vérifiée, donc sa réputation devrait valider sa nouvelle découverte. En plus de ces 30 ans d’expérience en archéologie sous-marine, signifiant  que sa parole pouvait être prise en considération.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Barry Clifford peut prouver que l’emplacement de l’épave qu’il  trouva c’est le même ou Le Santa Maria fit naufrage. Il a recueilli des enregistrements du journal de Christophe Colomb et réduisit ses recherches vers le bas d’une très petite zone à l’aide de magnétomètres marin. En outre, il utilisa les trouvailles antérieures de la forteresse de Colomb, qui fut supposée être construite près de l’épave réelle du Santa Maria, pour prouver  que l’épave qu’il a trouvé est bien La Santa Maria. Avec les évidences que Barry Clifford rassembla, on peut supposer sans risque qu’il est à chercher au bon endroit.

M. Clifford a également mesuré, et pris des photos de l’épave, et ces mesures fournissant une preuve supplémentaire que l’épave qu’il trouva était Le Santa Maria. Les résultats de cette recherche ont été très convaincants, un archéologue sous-marin expérimenté trouva une épave dans à peu près la zone où le Santa Maria fit naufrage, et l’épave correspond approximativement à la taille du Santa Maria.

Qu’est-ce qui se passa ensuite?

Une fouille complète de l’épave, (ci-dessous) fut permise à Barry Clifford, sous la protection du gouvernement haïtien. En temps voulu, en partenariat avec le History Channel, il creusa entièrement l’épave et détermina si elle était réellement La Santa Maria. Ce fut un documentaire très intéressant qui prouva certainement l’identité de l’épave, qui amena à d’autres implications.

A quoi la découverte du Santa Maria servira aux archéologues et aux historiens ?

Si l’épave est vraiment la Santa Maria, bien de renseignements seront connus sur Christophe Colomb et ses explorations en l’Amérique du Sud. Professeur Jon Adams, directeur du Centre d’archéologie maritime à l’Université de Southampton commente, ” Si c’est le Santa Maria, la découverte serait majeure. Une signification additionnelle, car à la fois, une importance archéologique en termes de vestiges, mais aussi une importance historique “. Son collègue le Dr Fraser Sturt commenta également : «Si c’est Le Santa Maria il est étonnamment significatif en raison de l’histoire qui va avec. La découverte d’un navire de cette période serait intensément intéressant en elle même”. Les deux  Professeurs, Adams et le Dr Sturt insistèrent que la véritable découverte du Santa Maria aurait des implications importantes pour notre compréhension de l’Histoire.

C’est important de dire que ce fut le navire amiral de Christophe Colomb, bien connu pour sa découverte de l’Amérique du Sud  et étant l’un des premiers explorateurs à faire une cartographie du monde, que nous connaissons aujourd’hui ! La couverture que cette découverte reçut témoigna de la renommée de Colomb et de son navire.

Même 500 ans après son naufrage, les gens continuent à commander les répliques de ce bateau (comme montré à droite), que nous fabriquons. La construction de ce modèle était à l’origine difficile, car nous ne pouvions d’obtenir des plans pour un navire aussi vieux que la Santa Maria.

En fin de compte, la découverte de la Santa Maria nous fera comprendre bien de choses, y compris la conception des navires de cette période, les voyages de Christophe Colomb; la découverte de l’Amérique du Sud, la liste est longue. Peut-être plus important encore, il nous permettra d’en savoir plus sur le premier voyage de Christophe Colomb et comment cet étonnant explorateur aida notre civilisation dans l’élaboration de la cartographie du monde d’aujourd’hui.

Share this article

Comments

No comments (yet). Be the first to write a comment!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Visa
  • Mastercard
  • Maestro
  • Delta
  • Solo
Copyright © 2021. FR Premier ship Models. Tous droits réservés